Composter c'est facile !

Le compostage, c’est quoi ?

  • C’est la transformation de la matière organique en compost grâce à l’action de divers organismes vivants (insectes, vers de terre bactéries…).  Le compost ainsi obtenu est comparable à l’humus de la forêt, il est naturel et enrichit la terre du jardin.
  • Dans un composteur, vous pouvez jeter vos déchets de cuisine et vos déchets verts en petite quantité : tontes de gazon, feuilles mortes, fleurs fanées…Pour se lancer, il suffit de s’équiper !
  • Le composteur et les conseils d’utilisation sont fournis gratuitement par la Communauté urbaine Caen la mer dans la limite d’un composteur par foyer. Si vous habitez en maison avec jardin, vous pouvez faire votre demande via le formulaire ci-dessous.

Quels déchets mettre dans mon composteur ?

Différents modèles de composteurs

Les déchets de jardin :

  • tontes de pelouse et feuilles mortes
  • bouquets de fleurs et plantes fanées
  • branchages de petit diamètre

Les déchets de cuisine : 

  • épluchures, fruits et légumes gâtés, fruits à coques
  • filtres, marc de café et sachets de thé
  • coquilles d'œufs broyées
  • papiers souillés et cartons bruns

Certains déchets ne doivent pas être mis dans un composteur, notamment  :

la viande et les os ; les arrêtes, crustacés et coquillages ; les plats en sauce ; les mégots ; les matières grasses ; les litières d'animaux etc.

Pour en savoir plus, consultez ce guide pratique

Les règles pour un bon compost

epluchures
  • de l'eau sans excès : le compost doit être ni trop humide, ni trop sec.
  • de l'air : brasser le compost (à l’aide d’une fourche) permet de l’aérer et d’apporter de l’oxygène aux organismes décomposeurs. 
  • des déchets variés : 50% de déchets secs (bruns), 50% de déchets humides (verts) ! Le compost sera ainsi de meilleur valeur nutritive pour le sol et les plantes, et il mûrira plus rapidement. 
  • attention aux indésirables : élastique, ficelle, petits emballages, morceaux de verre… ils ne seront pas ou mal décomposés par les organismes. On les retrouvera dans le compost mûr.

Comment utiliser le compost

Au printemps, il nourrit la terre 
1 à 2 semaines avant de repiquer les plants (ou 3 semaines pour les semis) vous pouvez nourrir le sol avec du compost. Il suffit de l’épandre sur la terre qui accueillera les plantations, le griffer pour l’incorporer au 5 premiers cm de terre, et le recouvrir de paillis (de la tonte séchée par exemple). 

A l'automne, il protège du froid
Épandu mi-mûr sur la terre de votre potager en début d’hiver, le compost va protéger le sol du froid, du tassement des pluies, du vent et du gel. Au printemps, le compost aura quasiment disparu et la terre sera enrichie, prête à accueillir de nouvelles plantations.

En été, il protège de la sécheresse
De structure grossière, il peut être utilisé avant le paillage des plantes, des arbustes. Cette pratique protège la terre contre la sécheresse et limite la pousse de mauvaises herbes. 

Toute l’année, il peut servir d'amendement
De structure moyenne, il peut être répandu à la surface du sol en couches minces et avec un léger griffage pour le mélanger aux premiers centimètres de terre.

Le rempotage
Vous pouvez utiliser le compost à maturité ou tamisé, il est de structure fine et contient de nombreux éléments nutritifs qui participent à l’amélioration de la terre du jardin et à l’enrichissement des plantations en pot.

guide-compostage-eco-jardinage_pdf

Le guide du compostage et de l'éco-jardinage

Télécharger